Archives de Catégorie: Non classé

[TUTO] Install KALI Linux (BACKTRACK 6) sur VIRTUALBOX

Backtrack c’est quoi ?
Backtrack est une suite logiciel sous linux incluant un ensemble d’outils nécessaires aux « tests de sécurité d’un réseau. »
Backtrack c’est ici : Backtrack
KALI Linux c’est ici : Kali.org

pour commencer téléchargez la version ISO sur le site à cette adresse (sélectionnez bien la version correspondant à votre système, 32 ou 64bits, AMD ou INTEL…): download

Lancez le logiciel virtualbox.

Cliquez sur « Nouvelle ».

tapez « Kali linux » plus cliquez sur suivant.

Sélectionnez la quantité de mémoire vive que vous voulez allouer à la machine virtuelle
pour ma part je choisis 2Go. Lire la suite

Publicités

[Tuto] RatioMaster + liens download (2013)

Pour ceux et celles qui télécharge aussi en torrent et qui sont toujours obligé d’avoir un ratio de 1 minimum, Ratio Master est un logiciel qui vous aidera à faire monter votre ratio upload en piratant tout simplement les données de transfert qui sont envoyées au tracker et qui permettent d’établir votre ratio download /upload. Bien entendu il ne faut pas abuser des bonnes choses et ne pas envoyer trop de fausses données sinon ça paraitra trop louche et vous risquerez le bannissement.

Source du tuto original
Lien pour télécharger la dernière version de RatioMaster

Utorrent 1.8.5 + RatioMaster 1.9.1

Étape 1: Lancer RatioMaster

En lançant l’application elle sera par défaut en anglais
Il faudra tout simplement changer la langue en sélectionnant French

Étape 2: Télécharger votre fichier avec votre client torrent

Télécharger le fichier .torrent de votre site favori et conservez le en lieu sur
Télécharger le fichier au complet avec votre client Torrent préféré
Prenez en note la version de votre client afin de la simuler avec Ratio Master
Une fois le téléchargement complété fermer votre client
Vérifier votre ratio sur le site torrent et prenez en note le nombre d’octets qu’il vous manque en amont (upload) pour arriver à un ratio équilibré (upload et download égal)
Vous voudrez certainement vous aussi avoir un ratio de 1.65, je vous conseilles de ne pas trop exagérer !

Étape 3: Sélection de la version du client Torrent utilisé
Refermer votre client
Lancer Ratio master
Cliquez sur l’onglet Avancé
Sélectionnez la version du client que vous utilisez

Étape 4: Options Avancé de Ratio Master
Cochez Actualisation peer_id et clé au démarrage
Port: inscrivez le port que votre client utilise
Nombre de Peers : inscrivez 10

Étape 5: Onglet Réseau
Allez sous l’onglet Réseau
Sous Divers l’intervalle de Mise à jour devrait être 1800
Cochez Utilisez l’écoute TCP
Ne pas cocher Enable UPnP port mapping
Cochez recevoir les stats des seeders/leechers
Stopper l’upload: inscrivez 1
Bind to IP: Default
Test Setting: ça ne veut rien dire cette fonction de test n’est pas bonne ! Alors oubliez la.

Étape 6: Onglet Général
Recherchez le même tracker torrent que celui que vous venez de terminer le téléchargement
Pour ce, cliquez sur Parcourir

Étape 7: Sélection du fichier torrent
Sélectionnez le fichier puis cliquez sur Ouvrir

Étape 8: Paramètre de simulation
Il faut s’assurer d’indiquer que le téléchargement du fichier est terminé
Vérifier la taille du fichier (Ici c’est un fichier de 1,25 Go)
Allez sous les Options
Vitesse d’upload inscrivez: 1500
Vitesse de download inscrivez: 300
Fini % inscrivez: 100
Arrêt après: Sélectionner Upload de
Puis inscrivez la taille du fichier dans la case suivante soit 1250
Puis dans la case suivante, sélectionnez MB (megabytes)

Étape 9: Lancer Ratio Master
Assurez-vous que Utorrent est fermé avant de procéder au lancement de ratioMaster
Vous aviez déja configuré l’onglet Général au début
Il suffit maintenant de cliquer sur Démarrer

Étape 10: Félicitation le port est ouvert
Laissez maintenant Ratio master simulé un upload à 1500 Ko/s
Il arrêtera lorsque le nombre de Mo configuré sera obtenu
À cette vitesse il ne prendra qu’environ 12 minutes pour terminer la simulation
Le serveur torrent n’y verra que du feu et vos stats augmenteront automatiquement
Voila c’est terminé

Et voilà. Bon je n’ai rien inventé et je n’ai pas non plus écris le tuto, je l’ai juste un peu modifier.

Source du tuto original

Lien pour télécharger la dernière version de RatioMaster

Mega sur Firefox avec l’extension officielle

Mega-Extension FirefoxLa plateforme d’échange de fichiers Mega a, comme prévu, atteint une importante popularité très rapidement.
Si elle se déclare clairement optimisée pour le navigateur Chrome de Google, il reste énormément d’internautes préférant utiliser Firefox pour leur navigation sur le Web.
Mega a donc pensé à eux et a sorti une extension qui va doubler les vitesses de téléchargement sur Firefox !
Mega ExtensionMega Extension est très simple d’utilisation : il vous suffit d’installer l’extension sur Firefox, et vos performances de téléchargement sur la plateforme de Kim Dotcom seront quasiment doublées par rapport à avant.
Pas de paramètres à régler, pas d’options, cette extension officielle ne fait que de l’amélioration de performance, mais elle le fait bien !
Avec ça, vous devriez être tranquille pour échanger vos fichiers en toute discrétion ^^
Source

Superman : un docu sur le « Man of Steel » de Tim Burton jamais sorti …

À une époque, vers 1998, Tim Burton devait sortir un film Superman avec Nicolas Cage dans le rôle principal. Mais le film est resté à l’état de projet et on n’a jamais pu voir la version du « man of steel » du réalisateur, qui avait déjà offert au public deux films géniaux sur Batman. Alors Jon Schnepp, réalisateur et producteur, a décidé de lancer un Kickstarter pour financer un documentaire sur le Superman qui n’a pas existé. Une idée géniale qui donne envie de mettre la main au porte-monnaie pour tout connaître de ce Superman Lives, dont le script était de Kevin Smith.

>>> Superman Man of Steel : 2 nouveaux méchants venus de Krypton

L’histoire aurait repris les grandes lignes de la saga culte des comics, ‘The Death and return of Superman’, avec des méchants comme Lex Luthor, Brainiac et bien entendu Doomsday. « Ce film, de toutes les tentatives de faire un film Superman entre 1987 et 2006, aurait résisté au temps qui passe et serait devenu un classique aujourd’hui », assure Jon Schnepp dans la vidéo qui fait la promotion de son projet. En attendant, il sera toujours possible d’aller voir Superman : Man of Steel au cinéma cet été.

Première semaine de MEGA – une rétrospective

MEGA: Kim Dotcom et son équipe apportent des éclaircissements

Après plusieurs jours de galère, les serveurs de MEGA , le service de stockage en ligne de Kim Dotcom et de son équipe, semble enfin tenir le coup…

Dans le même temps, un billet a été publié sur le blog officiel afin de donner quelques réponses pour ce qui est de la sécurité et des procédures de chiffrement utilisées.
Depuis hier soir, il semble désormais possible d’uploader et de télécharger via MEGA sans trop de problèmes. Les erreurs précédemment rencontrées ne sont plus de mise selon nos essais et les débits sont plutôt bons, même si ceux-ci demandent parfois quelques minutes avant d’atteindre leur plein potentiel.

Site officiel: MEGA

MEGA : les serveurs tiennent enfin la charge, les débits sont au rendez-vous

Nous avons effectué de nouveaux tests depuis une machine virtuelle hébergée sur Azure, sous Windows Server 2012. La mise en ligne d’une ISO d’Ubuntu 12.10 (763 Mo) aura demandé 5 minutes et 28 secondes, soit un débit moyen de 2,3 Mo/s :

MEGA Débits Azure

Du côté du téléchargement, c’est un peu plus du double puisqu’il aura fallu 2 min et 21 secondes pour arriver au bout de notre fichier, soit un débit moyen de 5,4 Mo/s. Cela devrait donc être suffisant pour la majorité des utilisateurs dotés d’une ligne ADSL, fibre et autres. Reste à savoir si cela tiendra le choc dans la durée.

MEGA Débits Azure

Comme promis, l’équipe est aussi revenue sur le chiffrement et l’analyse qui en a été faite par certains de nos confrères. Ars Technica et Forbes étant plus spécifiquement visée par les réponses fournies. On y apprendra quelques détails intéressants, comme le fait que le mot de passe pourra être modifié ou réinitialisé.

Le mot de passe pourra être changé ou réinitialisé

En effet, actuellement, ce dernier est utilisé pour créer des empreintes (hash) qui servent de base à certaines clefs de chiffrement comme la master key qui protège les données confidentielles de l’ensemble du compte. Actuellement, il est impossible de le changer pour éviter tout problème, ce qui a été largement critiqué. En effet, comme nous l’indiquions dans notre dossier, que faire si ce mot de passe est découvert ? Que faire si l’on souhaite le renforcer ?

En cas de changement, la master key sera donc chiffrée à nouveau puis réenvoyée sur les serveurs de MEGA. Dans le cas de la réinitialisation, qui rend forcément vos données illisibles (c’est tout le principe du chiffrement) vous pourrez vous connecter à nouveau à votre compte et vous pourrez tenter de récupérer spécifiquement certains fichiers dont vous connaissez la clef AES (utilisée pour la publication d’un lien).

Tant que vous n’aurez pas le mot de passe original, rien d’autre ne sera possible, mais vous pourrez à nouveau uploader des fichiers.

L’entropie de la paire de clef RSA 2048 bits pourra être renforcée

Concernant le niveau d’entropie de la paire de clef RSA 2048 bits utilisée lors des échanges d’utilisateur à utilisateur, les développeurs indiquent que si l’utilisation de la fonctionnalité Math.random() dans la procédure est effectivement insuffisante pour de la cryptographie, le clavier et la souris sont utilisés pour l’améliorer.

Néanmoins, ils promettent une fonctionnalité permettant à l’utilisateur d’ajouter manuellement de l’entropie comme il le souhaite avant de débuter la génération de la paire de clef. Certains demandaient que la bibliothèque OpenPGP.js (dédiée à ce genre d’usage, exploitant la NPAPI) soit utilisée, reste à voir ce qu’il en sera dans la pratique, d’autant plus qu’elle ne fonctionne pas sous Firefox pour le moment par exemple.

 Nuage Sécurité MEGA

Car s’il y a bien un reproche que l’on ne peut pas faire à l’équipe de MEGA, c’est bien celle d’avoir dissimulé les choses. Kim Dotcom avait d’ailleurs indiqué que le code de la partie chiffrement était librement consultable (même si tout le reste est propriétaire et donc non vérifiable) et c’est effectivement le cas puisque tout est effectué côté client, via du Javascript. De plus, le code n’a été ni compilé, ni minifié, ce qui a permis les différentes analyses effectuées ces derniers jours.

La déduplication n’est bien utilisée que dans certains cas précis

Autre point qui avait été largement critiqué : la possibilité que se réserve MEGA de supprimer des doublons au sein de votre compte. Comment procéder si les fichiers sont chiffrés, puisqu’ils sont alors impossibles à identifier ? Si l’on a eu droit à plusieurs théories sur le sujet, l’équipe précise que cette fonctionnalité n’est pour le moment pas active (à l’exception de l’option permettant d’éviter l’upload de doublons côté client).

Il est indiqué que toute l’analyse se fera après le chiffrement, côté serveur. Ainsi, si un fichier est mis en ligne deux fois, avec la même clef AES-128 (aléatoire), une seule copie sera gardée. De la même manière, si un fichier est copié d’un dossier dans un autre, le compte ne disposera physiquement d’une seule version, qui apparaitra néanmoins plusieurs fois dans l’arborescence de l’utilisateur.

De plus, les MAC (Message Authentication Code) permettant d’authentifier la validité des blocs de données seront bien stockés sur les serveurs de MEGA à terme, mais eux aussi seront chiffrés.

La question des certificats SSL évoquée

On apprendra aussi que l’ensemble des serveurs dispose d’un certificat SSL exploitant une clef de chiffrement sur 2048 bits, à l’exception des « statiques » qui contiennent les fichiers et se contentent d’une clef sur 1024 bits. MEGA explique que cette procédure est redondante de son point de vue mais que les navigateurs n’aiment pas accéder à du contenu HTTP non sécurisé dans une page HTTPS (une erreur est alors souvent affichée). 

Ces serveurs se contentent donc d’un chiffrement moins fort afin de les satisfaire, sans imposer une charge CPU supplémentaire. L’intégrité du contenu est pour sa part vérifiée via le code Javascript, qui est, lui, chargé depuis les serveurs qui profitent du SSL chiffré via la clef 2048 bits. Cela permet en outre au service d’exploiter de nombreux serveurs « statiques » situés dans différentes zones géographiques.

MEGA partage fichier

Pour ce qui est de la possibilité pour un attaquant ayant cassé le SSL d’accéder à vos données, l’équipe répond ironiquement « si vous êtes capables de casser du SSL, vous pouvez faire des choses bien plus intéressantes qu’accéder à des données stockées sur MEGA ».

Vous n’avez pas confiance en MEGA ? Utilisez l’API ou un autre client

Quant à ceux qui soulèvent la possibilité éventuelle pour le site de désactiver le chiffrement côté serveur sans l’indiquer à l’utilisateur, MEGA a une réponse simple : ils peuvent toujours exploiter d’autres clients basés sur l’API mise à disposition. Il sera alors possible de vérifier que le fichier récupéré ou envoyé a bien été chiffré, comme cela était expliqué dans la FAQ.

Le point de départ était d’ailleurs en partie faux puisque, si l’interface de MEGA « cache » la plupart des étapes à l’utilisateur afin de rendre l’utilisation du chiffrement plus digeste, ce n’est par exemple pas le cas pendant la procédure de téléchargement. Le fichier est en effet récupéré chiffré dans l’espace filesystem sous Chrome, puis ensuite déchiffré via une procédure interne.

MEGA : la phase d’évolution commence, pendant ce temps, gare à votre mot de passe !

Pour le cas de MegaCracker, que nous évoquions hier, il est selon les équipes du site « un excellent rappel qu’il ne faut pas utiliser un mot de passe simple à deviner, ou pouvant être contenu dans un dictionnaire, spécialement si ce mot de passe est utilisé pour la Master key de chiffrement de toutes vos données stockées sur MEGA ».

MegaCracker

Reste maintenant à voir si le site va évoluer sur ces différents points afin que les spécialistes de la question puissent le soumettre de nouveau à des tests plus ou moins poussés. Il sera aussi intéressant de voir si des clients open source seront aussi mis en place afin de permettre à la communauté d’exploiter MEGA tout en ayant un réel moyen de s’assurer du bon chiffrement des données.

Kim Dotcom a d’ailleurs annoncé qu’un challenge serait proposé afin de permettre à ceux qui découvrent des failles de repartir avec une somme rondelette. Les détails n’ont pour le moment pas été donnés.

Optimisez vos recherches de fichiers avec Google

On en parle pas mal en ce moment mais Google permet de trouver à peu prêt de tout, même de la musique.

510googlemusicwt4 Optimisez vos recherches de fichiers avec Google

Google s’impose comme la référence des moteurs de recherche mondiaux avec plus de 8 milliards de pages indexées et 1 milliard d’images. Son moteur offre des résultats dans plus de 35 langues. Le moteur reçoit entre 200 et 300 millions de requêtes journalières. Des chiffres qui font peur quand on veut chercher précisément, voici comment trouver ce que vous cherchez en 20 points.
En utilisant la recherche avancée disponible depuis le site google, vous pourrez exécuter la plupart des recherches que nous allons voir. Que ce soit au travail ou pour les loisirs, si vous voulez être un « power user » de google ou tout simplement pour vous faire gagner du temps voici quelques astuces pour trouver tout ce que vous voulez avec ce moteur de recherche. Vous allez voir comment bien utiliser les opérateurs ainsi que la façon d’écrire le plus précisément ce que vous vous souhaitez voir apparaître dans les résultats de votre recherche.

Piqûre de rappel

Pour commencer voyons quelques exemples pour rappeler les bases:

Google n’est sensible ni à la casse ni aux accents ou autres signes diacritiques (par exemple « français », francais », « FRANÇAIS » et « FRANCAIS » sont équivalents).
1.

Rechercher un ou plusieurs mots

Google renvoie toujours la liste des pages qui contienne les mots saisis. Par exemple en tapant [ cuisine vin accord magret ] Google retourne les pages contenant tous les mots spécifiés. Si vous voulez étendre les résultats au pages qui ne contiennent pas tous les mots utilisé l’opérateur « OR » (se note aussi « | » AltGr + 6). Par exemple [ cuisine vin accord magret ] retourne les pages contenant au moins un des mots spécifiés.

2.

Rechercher plus précisément

Il est conseillé, pour limiter le nombre de résultat, de mettre entre guillemets les termes faisant partie d’une expression : en tapant [ « accord mets et vins » ] on obtiens la liste de tous les sites contenant cette expression exacte (les mots dans ce même ordre).

3.

Exclure des mots des résultats

Pour filtrer encore plus les résultats on peut enlever des mots : Par exemple en tapant [ cuisine vin tendance -livres ] Google enlève tous les bouquins conseillés par Amazon à l’aide de l’opérateur « -« 

4.

Rechercher grâce au caractère *

L’utilisation de l’astérisque peut être très utile comme par exemple pour les paroles d’une chanson ou d’un titre [ Toi qui préfères * terre ]

5.

Rechercher une définition

L’utilisation de l’opérateur define permet de chercher rapidement une définition [ define:femme ]

6.

Rechercher des similarités avec le caractère ~

L’utilisation du tilde ~ permet de chercher en élargissant avec des mots se rapprochant. Par exemple [ cuisine ~chic ] permet de chercher pour cuisine fashion, cuisine tendance ainsi que cuisine chic

7.

Calculer des expressions mathématiques

Il est possible de saisir uneexpression mathématique dans la fenêtre de recherche Google. Par exemple [ 5*18+2 ] donnera 92 ou bien [ ((2*3)+5)^2 ] retournera 121.

Rentrons un peu plus dans le vif du sujet

Voici d’autres utilisations des opérateurs

8.

Utiliser des ensembles

Un peu moins connu que les autres opérateurs, l’utilisation des « .. » pour définir un ensemble. Cela peut être utile dans une recherche de date, de distance… Par exemple [ « Festival de Cannes »+2002..2006 ] retournera des documents dans l’intervalle de 2002 à 2006.

9.

Utiliser Google comme convertisseur

Encore moins connu que les autres opérateurs, on peut effectivement utiliser Google comme Convertisseur unniversel. Par exemple [ 1299 metres en yards ] retournera 1420 yards ou bien [ 99 euros en dollars ] donnera 131,9274 dollars américain

L’utilisation du caractère (:) après l’opérateur est obligatoire. Le premier terme recherché doit suivre directement l’opérateur (sans espace).
10.

Chercher des vidéos

Google peut chercher toute sorte de contenu, premièrement les films. Par exemple en tapant [ movie:pirates ], nous obtenons la liste de tous les films avec « pirates » dan le titre.

11.

Chercher de la musique

Google peut également retrouver des documents relatifs à la musique, le fait de taper [ music:buckley ] liste tous les liens de musique relatifs à Buckley (Tim ou Jeff).

12.

Encore plus de contenus

On peut également chercher du contenu en fonction de son type (addobe PDF, excel XLS, powerpoint PPT…). Par exemple en tapant [ web 2.0 filetype:pdf ] pour rechercher uniquement des fichiers du type PDF traitant du web 2.0.

13.

Rechercher sur un site ou un domaine

Pour restreindre les recherche sur un site [ crowdsourcing site:eclaireur.net ] (cherche crowdsourcins sur ce site)
Pour rechercher que sur les sites ayant un domaine .org [ benevole site:.org ]

14.

D’autres fonctionnalités pour les sites

15.

Chercher directement dans l’URL

Vous pouvez à l’aide de l’opérateur inurl rechercher un terme présent dans l’url. Par exemple [ inurl:eclaireur ] retourne toutes les URL avec le mot eclaireur à l’intérieur.

16.

Emplacement de la recherche

Par défaut Google recherche les termes dans tout le contenu d’une page ou d’un document. Si l’on souhaite affiner sa recherche on peut lui préciser de chercher seulement dans des endroits définis : Titre, corps de texte (ou body) ou liens avec respectivement intitle, intext et inanchor. Si vous cherchez plusieurs termes ajoutez « all » devant l’opérateur. Par exemple :

La pratique

Après avoir vu une bonne partie des opérateurs sachez que vous pouvez les combiner pour faire des recherches approfondies. De plus vous avez toujours la possibilité de chercher via les moteurs annexes de Google (Blog, video, images…) qui vous permettent de réaliser des recherches verticales ou transversales

17.

Insérer plusieurs opérateurs

Voici 2 exemples :

18.

Recherches Verticales

Et voyez encore d’autres services spécialisés Google, parmi lesquels :

19.

Transformer Google en jukebox

Enfin si vous avez bien compris les différents opérateurs et la façon d’écrire les recherches, voici un excellent moyen de le mettre en pratique. En effet Google peut se transformer en véritable dénicheur de musique. Lisez cet article pour comprendre comment trouver un fichier mp3 à l’aide d’une recherche.

20.

La recherche ultime

Enfin si vous le désirez Google peut une fois de plus répondre à la La Grande Question sur la Vie, l’Univers et le Reste (lien disponible qu’en anglais).

Pour aller encore plus loin

Pour terminer, après ces quelques conseils pour mieux chercher, si vous ne vous en souvenez pas vous pouvez toujours vous retourner vers la recherche avancée disponible sur Google. De plus pour ceux qui veulent imprimer un récapitulatif, je vous conseille le Google Cheat Sheet de Eazy Rhymez qui répertorie les services Google ainsi que les différentes recherches possibles. Maintenant amusez-vous bien avec Google, il deviendra rapidement votre ami!

Les débuts de Méga, la plateforme de Kim Dotcom

MegaIl n’aura pas fallu longtemps pour que le sulfureux Mega se fasse sa place au sein de la toile.
Il faut dire qu’avec la couverture médiatique énorme dont elle a pu bénéficier, cette nouvelle plateforme d’échange a pu avoir d’une publicité gratuite plutôt sympa ^^

Si vous voulez commencer à rechercher des fichiers dans Mega (films en VF ou VOST, HD ou non, spectacle, séries, animés, albums de musique, jeux vidéo…), voici deux sites qui pourraient vous être utiles !

Mega-Search

Mega-SearchMega-Search est un moteur de recherche spécialisé Mega, où il vous suffit de taper les termes recherchés pour voir apparaître les premiers résultats (qui visiblement sont déjà nombreux et variés !).

MegaFolder

MegaFolderMegaFolder quant à lui est un forum français où ses utilisateurs peuvent ajouter des liens vers des fichiers hébergés sur Mega, le tout classé par catégories (films, séries, jeux vidéo, etc.).
Mais enfin, que fait la Hadopi ? :-D

Cultivez votre cannabis: Le guide complet (+700 pages)

How to Grow Elite Marijuana By Ryan Riley PDF

Cultivez chez vous comme un pro. Le seul guide dont vous avez besoin.

Release Name: How to Grow Elite Marijuana
Release Date: March 15, 2012
Filename: GrowingEliteMarijuana.pdf
Size: 37 MB
Format: HQ PDF
Genre: Home / Garden
Language: English

DOWNLOAD/TELECHARGER

 

 

Je ne sais pas pour vous, mais j’aime que les choses soient simples, rapides et surtout FACILE! Je veux dire que si toutes les différentes complications de la vie quotidienne, le stress n’était pas déjà assez, il semble dang presque impossible de trouver des informations de bonne qualité sur la façon de cultiver certaines herbes de bonne qualité!Donc, je me suis retrouvé devenir fou un jour, tout ce que je voulais, c’était de savoir comment faire pousser de l’herbe de bonne qualité, simplement et facilement, étape par étape, pas de hype juste coupé et sec! Avec toutes les informations là-bas sur tous les différents types de techniques et les différents types de processus pour la culture intérieure de marijuana, il était difficile de déterminer le processus qui était légitime, surtout que l’on avait de mieux pour la culture de certaines cultures tueur! J’ai passé des heures innombrables sondage auprès de tous les différents sites Web de se développer «gourous» en me promettant leurs secrets à la croissance de certains des meilleurs bourgeons du monde … Tout ce que j’avais à faire était de acheter quelque fantaisie nouvelle grandir système qui me coûterait bien plus de 30,000.00 $. (Aïe!) S’il vous plaît ne vous méprenez pas, il y a beaucoup de gens mettent sur une information de qualité sur les mauvaises herbes en croissance, mais j’étais moi-même sur un budget! Je veux dire, après tout, c’est la raison pour laquelle on m’a même qui cherche à apprendre comment faire pousser de l’herbe à l’intérieur en premier lieu! Puis je suis tombé sur une croissance bible écrite par les dieux eux-mêmes poussent … Eh bien, pas vraiment, il a été écrit par un gars nommé Ryan Riley. C’était génial cependant, c’était presque comme si ce gars pourrait Ryan lire dans mes pensées, je veux dire qu’il a eu exactement ce que j’avais passer des jours, des semaines voire des mois à la recherche de … Un manuel de culture de la marijuana pour « les nuls » … ou peut-être juste comme moi stoners !

 

 

DOWNLOAD/TELECHARGER

 

 

Ci-dessous est un résumé j’ai mis en place pour aider à résumer Ryan croissance manuel fait descendre du ciel Herb!Êtes-vous confus sur la façon d’augmenter votre production de marijuana propre, rapidement et facilement? Je sais que je vous était! Eh bien, ne vous inquiétez pas mes amis, vous avez maintenant « Marijuana Culture Elite » – Le guide complet sur comment faire pousser des mauvaises herbes à l’intérieur. Ce guide a été rédigé par Ryan Riley, qui a mené des expériences approfondies sur les différents processus pour culture de marijuana sur votre propre. Ryan a littéralement mis au point le moyen le plus simple et la plus rapide pour développer votre propre approvisionnement sans fin de la marijuana de haute qualité. Maintenant, c’est un eBook 748-page qui englobe les dernières informations sur pratiquement tout ce qui touche à l’ensemble du processus de marijuana de qualité de plus en plus haut. Ce guide et étape par étape manuelle est différent de vos livres scolaires typiques ennuyeux, il s’agit de fantastiques images de qualité haute définition et des graphiques simples et des tableaux pour vous de comprendre facilement chacune des étapes impliquées dans le processus de mauvaises herbes en pleine croissance.
« Growing Marijuana Elite » sert de référence complet pour tout producteur-des débutants qui envisagent de cultiver de la marijuana à l’intérieur d’eux-mêmes à même les cultivateurs expérimentés qui veulent améliorer leur production contre les mauvaises herbes à l’aide de nouvelles techniques. Vous y trouverez de nombreuses informations sur les bases de la marijuana, les bons «souches» qui donnent une saveur ajoutée à la mauvaise herbe, la meilleure qualité des graines qui donneront les meilleurs résultats et même si vous pouvez trouver ces graines! Il explique chaque étape du processus de culture et il se décompose en petits processus tels que le sexage des plantes, semis, la croissance végétative, la floraison et ainsi de suite. Vous apprendrez des trucs que les producteurs professionnels ne partagent pas avec n’importe qui d’autre dans l’entreprise. Comme, l’éclairage le plus approprié à partir de différentes sources de lumière, le calendrier d’une telle lumière, des fondements de base de l’électricité nécessaire à la maison et dans le domaine de la culture de la plante sont tous des facteurs importants qui influent sur la qualité de la marijuana à grandir.Il vous sera également fourni avec une vaste connaissance des questions triviales comme engrais pour les terres, les niveaux et les horaires d’arrosage, la détermination du pH des mauvaises herbes, et ainsi de suite. Pour ceux qui souhaitent cultiver leur marijuana hydroponique, vous ne serez pas déçus non plus car il s’agit d’un guide pour vous tous ainsi! Ce guide parle aussi le clonage de plants de marijuana, leur croissance appropriée, les techniques d’élevage, l’augmentation de la récolte ainsi que le contrôle des odeurs. Tout ce que j’ai mentionné ici est que la «pointe de l’iceberg». Tous ces sujets sont abordés dans ces détails dans ce guide complet sur comment faire pousser des mauvaises herbes.

 

 

DOWNLOAD/TELECHARGER

 

 

Pour résumer, ces guides caractéristiques uniques, des informations détaillées et des étapes organisées faire « Marijuana Culture Elite » supérieure sur les guides et autres DVD disponibles sur le marché ou espically sur Internet. Après ces étapes simples peuvent vous faire le fier propriétaire d’une belle collection et sans fin de la marijuana de qualité supérieure, tandis que dans le même temps vous permet d’économiser beaucoup de temps, d’argent et d’énergie.

WooCommerce : le guide complet

20120818 01 WooCommerce : le guide complet
J’en avais récemment parlé récemment, mais il m’a fallu le tester de fond en comble pour vous exposer un article complet à son sujet : WooCommerce est la nouvelle extension e-commerce pour WordPress dont tout le monde parle.
Il faut dire que l’outil a de quoi séduire, puisqu’il représente une solution clé en main très ouverte à tous ceux qui souhaitent lancer leur boutique e-commerce avec WordPress. Le plus intéressant réside surtout dans sa facilité d’installation, d’utilisation et de customisation, qui le rendent ainsi accessibles même aux plus novices.

J’ai eu la chance de pouvoir explorer WooCommerce dans ses moindres retranchements, car j’avais opté pour cette solution dans le cadre de la création d’une boutique pour un client. Axé sur les produits pharmaceutiques, ce projet semblait tout indiqué pour l’emploi de WooCommerce, car il réunissait des conditions idéales :
  • Nombre d’articles limité et sujet à peu de changements (une centaine de références)
  • Paiement exigé par Paypal, chèque ou virement bancaire
  • Budget client limité (l’extension WooCommerce est gratuite et fonctionnelle à 100%)
  • Facilité de prise en main par le client, pour gérer lui même sa boutique par la suite

Installation

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, et c’est ce qui m’étonnera toujours avec WordPress, l’installation de l’extension WooCommerce ne prend pas plus de temps que les autres plugins. En 10 secondes, on clique sur « installer » et les fichiers sont copiés. Un deuxième clic sur « activer » et boum ! Ca fonctionne !
Et le plus beau, c’est que WooCommerce est déjà fourni avec sa traduction française. Votre interface sera accessible en français, aussi bien côté client que côté administration. D’autres plugins concurrents pêchent un peu dans ce domaine (traductions incomplètes ou textes codés « en dur » dans les fichiers php).
Le plus long finalement, c’est le paramétrage de toutes les options. Certaines sont spécifiques, et j’y reviendrai plus bas.
D’autres sont plus globales, mais tellement intuitives que tout le monde peut les paramétrer sans avoir recours à un guide ou de l’aide. C’est bien simple, même ma grand mère saurait quoi répondre à des questions comme :
  • Pays ?
  • Monnaie ?
  • Pays autorisés ?
  • Activer les codes promo
  • Autoriser les clients à repasser d’anciennes commandes ?
  • Autoriser l’accès aux produits téléchargeables après paiement ?
20120818 02 300x223 WooCommerce : le guide complet
La liste est trop longue pour l’exposer ici, mais elle vous permet vraiment de configurer WooCommerce en fonction de votre projet : produits physiques ou numériques, vente à l’international, multilingue, styles et scripts, noms et permaliens des pages de fonctions de la boutique (panier, paiement, etc..), code de suivi Google Analytics, options d’email.
Le meilleur moyen de comprendre, c’est de se familiariser avec l’outil et passer du temps à configurer ces options. Ne le négligez pas car même si cela prend du temps, vous n’aurez plus à le refaire, et vous pourriez passer à côté d’une fonctionnalité pratique.

Design

Là encore, l’utilisateur qui fait le choix de WooCommerce pour sa boutique e-commerce va profiter du travail des développeurs et des graphistes de la communauté. Il serait tout à fait possible d’utiliser un thème WordPress gratuit dans le cadre de son projet. Mais je vous le déconseille.
20120818 03 300x196 WooCommerce : le guide complet
WooCommerce met à disposition de ses visiteurs une multitude de thèmes WordPress adaptés à son extension phare. Ces thèmes sont payants, il faut tout de même bien que l’équipe soit rétribuée pour ce travail titanesque fourni. Mais vous aurez tout à gagner en choisissant un de ces thèmes, car :
  • Leur prix est plus que modique. Il oscille de 20 à 70$ en fonction des versions. Il sera largement rentabilisé après quelques ventes, alors pourquoi se poser la question ? Si vous hésitez encore, WooCommerce en propose également quelques thèmes basiques gratuits.
  • Vous êtes assuré d’éviter tout problème éventuel de compatibilité, ce qui arrive souvent avec des thèmes WordPress peu professionnels.
  • Ces thèmes exploitent au mieux toutes les fonctionnalités de WooCommerce, en proposant parfois quelques widgets dédiés.
  • Votre boutique en ligne présente un aspect « pro » au premier coup d’oeil, ce qu’aucun thème gratuit ne parvient jamais à faire (soit il est horrible, soit il est déjà employé par 200 autres boutiques sur le web…).
20120818 04 300x240 WooCommerce : le guide complet
Encore une fois, je vous rappelle que l’utilisation d’un thème dédié n’est pas obligatoire. Mais il vous faudra bien investir d’une manière ou d’une autre pour créer un environnement graphique cohérent. Le prix de ces thèmes représente 1 à 2 heures de travail d’un graphiste freelance. Il faut bien plus de temps pour créer un thème. Cette solution reste donc la plus avantageuse.

Catalogue produits

Le catalogue est à l’image du reste : tout a été pensé d’une manière pro et simple à la fois.
Une page globale vous permet de paramétrer les options liées au catalogue :
  • Mode de tri
  • Affichages divers
  • Unités de mesure (poids, taille…)
  • Notes sur les produits
  • Séparateurs
  • Options d’image…
J’ai beau réfléchir, je ne vois pas ce qu’on peut ajouter de plus.
Vient alors l’étape de création des fiches produits à proprement parler.
20120818 05 300x176 WooCommerce : le guide complet
On est tous déjà passés par là : c’est long, fastidieux, mais inévitable si on souhaite optimiser ses ventes. Aucun miracle sur le temps de réalisation, WooCommerce ne vous fera pas gagner plus de temps que si vous deviez saisir vos fiches sous WP Ecommerce ou Prestashop. Chaque produit est géré dans une fiche de type article (custom post) qu’on peut éditer comme une simple page WordPress.
Par contre, les options proposées sont vraiment nombreuses et intéressantes :
  • Type de produit : simple, groupé, externe/affilié (vous pouvez créer une boutique de produits d’affiliation), variable (avec plusieurs déclinaisons – voir plus loin)
  • Prix régulier/soldé (possibilité de définir des dates précises)
  • Taxes
  • Produits virtuels (non livrables comme des services), téléchargeables
  • État en stock
  • Produits connexes à lier pour des ventes croisées
  • Attributs spécifiques (taille, couleur, age du capitaine…)
  • Commentaires spéciaux à l’achat
  • Formulaire d’évaluation des clients
Toutes ces options sont présentes gratuitement dans WooCommerce ! Rien qu’en faisant la liste, je réalise vraiment à quel point cet outil est en train de devenir mon extension ecommerce préférée sous WordPress.
Un petit mot sur les déclinaisons :
En définissant votre produit comme « variable », un nouvel onglet apparait : variations.
20120818 06 300x150 WooCommerce : le guide complet
Vous allez pouvoir combiner jusqu’à 50 combinaisons possibles entre les attributs et les paramètres de votre produit.
Un exemple sera plus compréhensible. Avec ce système, pour un produit donné (t-shirt de référence xxx par exemple) vous appliquez des paramètres de base (prix et attributs). Avec les variations, vous pouvez définir que la variante rouge de taille XL coûtera 3€ de plus, qu’un jaune en taille S se verra appliquer 2€ de réduction sur les frais de port, et que tous les t-shirts orange seront soldés à 50%.
Tout cela dans une seule fiche produit.
Avec un plugin gratuit en français !

Livraison

Les possibilités de livraison sont multiples, et chacune est représentée par un module. On imagine donc qu’il sera possible de rajouter des modules facilement (faites un tour dans le catalogue des extensions WooCommerce pour vous en rendre compte).
Les modules de base sont :
  • Livraison à taux fixe : pas besoin d’explication. Mais on peut la réserver seulement à certains pays, par commande, par article ou par classe et/ou avec achat minimum requis.
  • Livraison internationale : là aussi vous choisissez les pays inclus/exclus.
  • Livraison gratuite : choix des pays, code promo obligatoire ou non.
  • Livraison locale : par code postal, prix au pourcentage, par article ou par commande.
  • Point retrait.
20120818 08 300x168 WooCommerce : le guide complet
Et si ça ne nous suffisait pas encore, il est possible de gérer des classes de livraison. Les classes de livraison peuvent être utilisées pour regrouper des produits similaires. Ces groupes peuvent alors être utilisés par certains modes de livraison pour fournir différents taux à différents produits.
Exemple : en combinant livraison internationale et classes, vous pouvez définir une grille de tarifs différents en fonction des pays/continents, du poids ou de la taille des articles… Les possibilités sont presque infinies, il suffit de bien définir ses règles de livraison. Derrière son apparente simplicité se cache un outil vraiment puissant.

Plateformes de paiement

Voilà un des derniers points faibles, mais ce mal est récurrent chez tous ses concurrents aussi. Les modes de paiement proposés se résument à Paypal, à des portes-monnaie électroniques dans le même genre (2checkout, Skrill…) et d’autres solutions plus ou moins exotiques mais toujours en anglais et réservées aux américains (Mijireh, PayJunction, Worldpay).
A noter qu’en dehors de Paypal et des paiements « manuels » (chèque, virement bancaire), la plupart de ces options sont payantes chez WooCommerce, qui les vend pour la modique somme de 50$ le module.
C’est justement ce système qui me donne bon espoir de trouver un jour des modules pour la plupart des solutions de paiement des banques françaises. Comme il est difficile de baser ses ventes uniquement sur Paypal, c’est à mon sens indispensable pour que WooCommerce devienne LA référence en France. Mais on en est proche.
Actuellement, le seul module « français » proposé est Ogone, qui est déjà une référence sérieuse si vous cherchez un prestataire dans le paiement en ligne.
20120818 07 300x270 WooCommerce : le guide complet

Commandes

Je l’aime bien aussi ce module des commandes. On peut y filtrer la vue sur divers critères (date, statut, client) et gérer les actions basiques par lot (changement de statut, suppression).
Au niveau du détail de la commande, c’est là encore très complet :
  • Adresses (livraison/facturation)
  • Infos client complètes
  • Adresse IP enregistrée (utile quand on connait le nombre de fraudes dont sont victimes les e-commerçants)
  • Ajustement du stock
  • Édition totale de la commande possible : changez les prix, les articles, les références, et le formulaire recalcule le total. Super pratique !
  • Historique des commentaires
20120818 09 300x164 WooCommerce : le guide complet
Pas besoin d’en rajouter, c’est simple et efficace.
A noter que sur le site de WooCommerce, vous trouverez une extension qui permet de générer des factures au format PDF. Dommage que la fonction ne soit pas de base, car je ne connais pas de boutique (honnête) qui vende sans facture…

Rapports

Cerise sur le gâteau, un module statistiques basiques vient enrichir WooCommerce. Il vous affiche des courbes de ventes, et vous aide à analyser les performances de vos produits, leur rentabilité, les meilleures ventes par période, les stats clients, l’état des stocks…
20120818 11 300x183 WooCommerce : le guide complet

Extensions

Au fur et à mesure de l’évolution de votre boutique, vous pourrez être amené à lui apporter de nouvelles fonctionnalités. Ne vous tracassez pas car WooCommerce a déjà pensé à tout.
Grâce à son système de modules, le site propose 146 extensions diverses à l’heure où je vous parle. Les prix vont de 0 à 80$, soit bien moins que ce que vous coûterait un programmeur pour développer ces fonctionnalités.
Il en existe dans tous les domaines, en voici quelques exemples :
  • Facturation avec fichier PDF
  • Génération de clé d’enregistrement pour logiciel
  • Chat vocal d’aide en ligne
  • Programme d’affiliation
  • Création de packages avec plusieurs de vos produits
  • Rapports plus détaillés
  • Comparaison de produits
  • Suivi en ligne des livraisons
  • produits forcés
  • Gestion massive des stocks
  • Réduction offerte en échange d’un commentaire client
  • Ajout de votre boutique dans un onglet Facebook
  • Newsletter Aweber
  • Catalogue Google Shopping
  • et bien d’autres encore…
20120818 10 300x233 WooCommerce : le guide complet
Je ne vais pas tous les citer, principalement parce que je ne les ai pas tous essayés, loin de là. Mais partant du principe que ces extensions sont de même qualité que le plugin WooCommerce de base, je vous recommande de faire un tour dans la boutique des extensions WooCommerce pour vous faire votre propre avis.
Et cela vous permettra même de trouver de nouvelles idées/fonctionnalités pour votre boutique, auxquelles vous n’auriez pas pensé. Pour quelques dizaines de dollars, avouez que cela vaut la peine !

Conclusion

J’ai vraiment été bien emballé par WooCommerce. Moi qui ne jurait que par WP Ecommerce et Eshop, je pense sincèrement qu’ils viennent d’être détrônés par ce nouveau venu.
Certes, on trouve à peu près des fonctionnalités équivalentes sur les 3 produits, à quelques variantes près. Les extensions e-commerce sous WordPress ont toutes les mêmes qualités et les mêmes défauts. Mais WooCommerce est plus simple, plus accessible, mieux finalisé et traduit. Il correspond donc plus aux lecteurs de ce blog, qui cherchent à entrer de plain pied dans le commerce en ligne.
Je teste WooCommerce dans un contexte de production depuis plus de 3 mois, et il est vraiment stable et rapide, bien plus que WP Ecommerce et Eshop.
Je n’ai constaté aucun bug majeur, seulement quelques bouts de texte à traduire dans le code des pages php, certainement oubliés par les développeurs. Rien de bien gênant.
Je vous rappelle que WooCommerce dans sa version de base est gratuit, tout comme WordPress. Avec un peu de bonne volonté et d’huile de coude, vous pouvez installer et tester votre propre boutique en ligne fonctionnelle dès ce soir.
Alors qu’attendez-vous ?