Nintendo Wii U : le test complet !

Nintendo Wii U : un deuxième écran dans le salon

Wii_U-01.jpg

C’est peu dire que la Nintendo Wii U a sur les épaules le poids d’un héritage vidéoludique conséquent : 100 millions. En six ans de présence sur le marché, la Wii a profondément marqué l’industrie du jeu vidéo, s’imposant comme l’une des consoles les plus populaires de l’histoire, à même de réunir toute la famille autour du téléviseur. Bravant la course à la puissance des autres fabricants, Nintendo remportait la mise en pariant sur la convivialité et la spontanéité du « motion gaming » permis par la Wiimote. Des choix qui auront en revanche éloigné en partie le public « gamer » de la plate-forme, ce que Nintendo entend rectifier en commercialisant cette nouvelle console de salon, dite première de la huitième génération. Une nouvelle révolution vidéoludique dans le salon ? Nintendo mise pour cela sur une console secondée par une manette évoluée aux faux airs de tablette tactile.

Une console sobre et discrète

Wii_U-02.jpg

L’apparence de la console Wii U ne dépaysera pas les possesseurs de la précédente machine Nintendo. Le constructeur a en effet gardé les grandes lignes du design déjà très épuré de la première Wii, même si la nouvelle machine est sensiblement plus volumineuse (26,8 x 17,2 x 4,6 cm) et un peu plus lourde (1,6 kg). Affichant des lignes légèrement plus arrondies, l’avant de la console présente une disposition spatiale proche de la Wii mais avec quelques nouveautés. On retrouve la trappe en façade qui abrite un lecteur de cartes SD, cette fois-ci secondé par deux ports USB (soit quatre ports USB au total en ajoutant les deux à l’arrière). Un voyant signale désormais la présence d’un disque dans la machine tandis que le bouton de synchronisation (pour connecter GamePad, Wiimote) se fait désormais bien plus visible. La grande nouveauté apportée par la console en elle-même, c’est l’affichage en haute définition qui passe ici par une prise HDMI (un antédiluvien connecteur standard AV est aussi présent). Le signal émis en HDMI (câble compris dans la boîte) est clair, net… « Enfin du Nintendo en HD sur grand écran ! », serait-on tenté de s’écrier devant la nouvelle console. Mais raison gardons. La Nintendo nouvelle propose tout de même du 480p, 720p, 1080i et 1080p.

DSC_1622.jpg

Une question de place

Côté mémoire, deux configurations de Wii U sont proposées au lancement : basic pack (8 Go ou plutôt 3Go avec OS et logiciels intégrés) et Premium pack (32 Go soit 25 Go de stockage). Voilà un équipement en mémoire flash qui pourra paraître bien chiche à l’heure où l’on trouve sur le marché des modèles de PS3 embarquant 500 Go ou des Xbox 360 de 320 Go. D’autant plus quand Nintendo fait part de son ambition de fortement développer les activités en ligne sur cette console avec téléchargement de jeux complets, de DLC et autres contenus à rapatrier… D’après Nintendo, il est possible de compléter cette mémoire via carte SD (jusqu’à 2 Go et cartes SDHC jusqu’à 32 Go) ou en connectant un disque dur externe sur l’un des ports USB de la bête (modèles avec leur propre source d’alimentation recommandés par Nintendo).

Wii_U-06.jpg

La machine avale des galettes qui, Nintendo oblige, sont un format propriétaire. Appelés disques iDensity, ils embarquent jusqu’à 25 Go de données et ressemblent beaucoup à des Blu-ray. Inutile cependant de préciser que la console n’a pas vocation à lire des DVD ou Blu-ray vidéo… Bonne nouvelle, via une mise à jour la console est rendue rétro-compatible avec les jeux Wii mais elle exploite aussi la grande majorité des accessoires de la console (Wiimotes+, Balance Board…).

Alors voilà, avec sa livrée noire élégante (modèle Premium) à la finition brillante (vive les traces de doigts !), la Wii U a la bonne idée de ne pas dénoter dans tout salon de bon goût. Voire même de se faire oublier, tellement le centre d’intérêt est cette fois-ci ailleurs…

Nintendo Wii U : le GamePad, une console à part entière ?

C’est clair, une fois tout le système installé dans le salon, on ne voit que lui. Le Wii U GamePad est le cœur de la nouvelle machine de Nintendo. A mi-chemin entre manette de jeu et tablette tactile (une mablette ?), l’accessoire a des faux-airs de console portable de grande taille. A l’image de la Nintendo DS qui avait imposé le double écran dans l’univers de la console portable, Nintendo propose ici de découvrir le jeu vidéo de salon sur deux lucarnes complémentaires. Dès l’allumage du système, il est évident que le GamePad occupe une place centrale, le téléviseur invitant régulièrement l’utilisateur à se reporter à l’affichage sur la tablette pour mettre en marche le système. Et oui, cela va être une habitude à prendre avec la nouvelle console de Nintendo !

Wii_U-03.jpg

D’une taille plutôt généreuse pour une manette (25,5 x 13,5 cm), le GamePad se démarque évidemment par la présence d’un écran LCD tactile en son centre (15,75 cm de diagonale, format 16/9ème). Doté d’une bonne définition (854 x 480), l’écran déploie un affichage clair, lisible même si l’on se décale un peu de l’angle de vue de face. Un seul point de contact est en revanche pris en compte sur la surface (pas de zoom donc en pinçant l’écran « à la iPad »). L’appareil pèse environ 500g et arbore la même finition brillante que la console (mais avec un toucher plus « plastique », moins agréable sur le dessous). Deux sticks analogiques sont de la partie, ainsi qu’une croix classique, quatre boutons d’action (A, B, X, Y), les classiques Start, Select et quatre gâchettes, qui ne sont malheureusement pas analogiques (dommage pour les futurs simulateurs par exemple). On retrouve la touche Home de la Wii (appel du menu de la console) mais aussi un nouveau bouton TV qui permet de prendre le contrôle du téléviseur (son, chaîne, allumer/éteindre…) et un stylet qui se range à l’arrière. Littéralement bardé d’équipements, l’accessoire embarque caméra frontale (pour visioconférence, injection de photos dans les jeux), micro, ses propres haut-parleurs, une sortie écouteurs (avec molette volume), un système de vibration, de la détection de mouvements (gyroscope et accéléromètre) mais aussi capteur NFC (communication en champs proche, qui permettra à la machine de reconnaître des objets dans l’esprit du concept Skylanders) et émetteur/récepteur infrarouge (prise de commande TV).

Wii_U-04.jpg

Le GamePad n’est pas une console à part entière car il dépend totalement de la Wii U pour fonctionner. Les contenus sont en effet calculés par la console avant d’être envoyés sur la tablette pour affichage en streaming. Voilà qui explique pourquoi l’image commence à saccader lorsque l’on s’éloigne un peu trop de la Wii U, ou quelques artefacts que l’œil averti pourra remarquer notamment au cours de cinématiques. C’est à partir de six mètres de distance environ que les difficultés de transmission débutent. Tout semble dépendre de la configuration de son intérieur et de la présence ou pas d’obstacles (murs …) entre le GamePad et la console. Jouer à distance depuis sa chambre à un jeu lancé sur la console de salon dépendra donc pour beaucoup de la distance entre les pièces et de l’épaisseur des cloisons !

Wii_U-05.jpg

Cette dépendance se retrouve aussi du côté de l’autonomie qui s’élève à environ trois heures de jeu avant de devoir rebrancher la manette sur le courant (avec son propre transformateur, soit deux au total pour le système). C’est court bien sûr mais là aussi l’interdépendance entre GamePad et console fait que l’on ne va pas partir en goguettes avec sa tablette sous le bras… Regrettable en revanche de ne pouvoir recharger le GamePad en USB. Avec sa prise en main différente d’une manette classique, le GamePad de la Wii U pourra plus rapidement fatiguer les doigts de l’utilisateur, notamment lors de séquences prolongées de jeux « action » comme Assassin’s Creed 3 ou ZombiU. C’est aussi pourquoi Nintendo commercialise en marge une manette plus traditionnelle, le Pro Controller, compatible avec certains titres.8/10

Publicités

Publié le 02/12/2012, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s